Baisse des prix versus augmentation des volumes de vente

Le marché immobilier Parisien connaît un haut niveau d’activité (+4,8% de volume) conjugué à un fléchissement des prix désormais manifeste. Le contexte semble inciter les ménages à devenir propriétaires et maintient le caractère de valeur refuge de la pierre. Cependant, les notaires relèvent de plus en plus de blocage dans la fluidité des transactions en raison de la chute de la production de crédits immobiliers (baisse de 36,4% en niveau trimestriel glissant source Observatoire du crédit au logement : en savoir plus).

D’après les indicateurs avancés des professionnels de l’immobilier basés sur les avant-contrats, le mètre carré moyen parisien s’affiche au 1er décembre 2022 à 10.620 € . Les prix de l’immobilier à Paris ont diminué de 1,2% en un an, plus significativement sur les arrondissements situés à l’Est. Ils augmentent de 5,7% en moyenne en France.

Suppression du J+1 à la Poste

A compter du 1er janvier 2023, la Poste supprime le traitement des courriers à J+1 et augmente les tarifs des lettres « performance » délivrées à J+2 (+90% pour les tarifs industriels). La lettre verte, J+3 en délai indicatif, dont le tarif augmente en tarif industriel de 4,5%, deviendra la norme. C’est ce mode d’acheminement que bien sûr nous privilégions.

Certains territoires ne seront plus délivrés quotidiennement y compris des lettres recommandées. Les délais d’envoi des convocations devront tenir compte de ces modifications. en savoir plus

Attention aux formes et motifs des congés locatifs

L’ADIL de Paris a relevé sur un large échantillonnage que 19% des congés adressés à des locataires ne respectaient les conditions juridiques sur la forme (délai, information, mode d’envoi) voire 33% si l’on y ajoute les conditions de fond. Ces congés ne sont pas anodins, compte tenu du risque, recourrez à un professionnel ; le gérant de vos biens, un commissaire de justice.… en savoir plus

Décret tertiaire, quelles obligations ?

Éco Énergie Tertiaire est une obligation réglementaire engageant les acteurs du tertiaire vers la sobriété énergétique. Issue du décret tertiaire, elle impose une réduction progressive de la consommation d’énergie dans les bâtiments à usage tertiaire afin de lutter contre le changement climatique. Pour y parvenir, les actions déployées vont au-delà de la rénovation énergétique des bâtiments. Elles concernent aussi la qualité et l’exploitation des équipements, le comportement des usagers…

En savoir plus : 20064_EcoEnergieTertiaire-5pages-1 Résumé Décret Tertiaire

Troisième collecte des bacs jaunes

À partir du 26 septembre 2022, les bacs jaunes destinés à recevoir papiers, emballages, briques en carton, bouteilles et flacons en plastique seront collectés 3 fois par semaine, au lieu de 2 actuellement.

Si les jours et horaires de relève sont souvent simultanés avec les collectes existantes, quelques avenants aux contrats de sociétés d’entretien ou de salariés nécessiteront tout de même d’être mis en place.

En savoir plus : la cartographie des jours et heures de passage rue par rue.

Quel complément de loyer ?

Les caractéristiques d’un logement peuvent justifier un complément de loyer et porter son montant au-delà du seuil de l’encadrement. Le législateur vient de retirer cet avantage à toute une série d’hypothèses: sanitaires sur le palier, niveau de performance énergétique F ou G, mauvaise exposition de la pièce principale, signes d’humidité, vis-à-vis à moins de dix mètres…

En savoir plus sur l’article 13 de la loi n°2022-1158 du 16 août 2022 portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat

La Cour de Cassation a clarifié le sujet des loyers des commerçants qui étaient interdits d’accueillir du public lors des confinements.

La mesure générale et temporaire d’interdiction de recevoir du public n’entraîne pas la perte de la chose louée et n’est pas constitutive d’une inexécution, par le bailleur, de son obligation de délivrance. Un locataire n’est pas fondé à s’en prévaloir au titre de la force majeure pour échapper au paiement de ses loyers.

Le communiqué de la Cour de cassation

Vigilance sur les Dark-stores

Ces locaux, utilisés comme entrepôts, souvent issus de la conversion d’anciens commerces ou bureaux, sont destinés à la livraison rapide. Ils suscitent de nombreuses nuisances sonores liées à l’amplitude de l’activité (tôt et tard, souvent le week-end) et aux allers et venues des livreurs. Ils posent en outre de sérieux problèmes pour la vitalité commerciale des quartiers.

Etat des lieux par l’APUR Atelier parisien de l’urbanisme.

A Paris, le Plan Local d’Urbanisme (PLU) prescrit que pour être rattachés à un commerce, les locaux d’entreposage ne doivent pas représenter plus d’un tiers de la surface de plancher totale du local.
Dans le cas où cette surface serait supérieure, la destination du local serait alors considérée comme un entrepôt.

« La fonction d’entrepôt n’est admise que sur des terrains ne comportant pas d’habitation »
« La transformation en entrepôt de locaux existants en rez-de-chaussée sur rue est interdite. »

en savoir plus sur la réglementation.

La mairie de Paris a d’ailleurs ordonné la fermeture de 45 de ces entrepôts en savoir plus.

La loi Lemoine

La loi Lemoine

  • va permettre dès l’été 2022 de changer son assurance de prêt immobilier à tout moment.
  • met fin au questionnaire de santé pour tous les crédits immobiliers < 200 000 euros quand l’échéance du prêt est antérieure à ses 60 ans
  • et réduit de 10 à 5 ans le droit à l’oubli pour certaines pathologies.